Merci l’Amour qui m’a fait renaître en Espérance

Category: Amis, Contacts 15

Merci l’Amour qui m’a fait renaître en Espérance


Chers amis,


Je suis venu en France en portant un projet, un rêve à réaliser dans ma tête. Tout s’est bien passé dans les premiers temps : la France est belle, les gens sont gentils et la vie est aussi belle comme elle était dans mon rêve. Mais la fête ne dure pas longtemps. Après un an, tout le monde se sépare et chacun suit son projet personnel y compris moi-même.


Je m’inscris à l’université et une nouvelle vie commence en m’accompagnant des nouvelles rencontres et plein de soucis. Être amoureux, problème financier, trop d’absentéisme, etc.… Tout ce là me conduit au refus du renouvellement de ma carte de séjour. Je me bats seul pour obtenir un nouvelle carte en m’adressant à des associations d’aide aux étrangers, en prenant un avocat, etc.… mais qu’ils ne peuvent pas résoudre mon cas.


La situation devient de plus en plus difficile quand quelqu’un a abusé de mon amitié et m’a trahi. Je commence donc perdre le sens de la vie et à m’isoler complètement, à rester dans mon coin et à me replier sur moi-même. Pendent deux ans près, je vivais dans la haine, la peur et surtout sans espoir.



Je suis certain continuer à m’en fermer si l’Institut du Fleuve n’était pas venu me chercher et tendre la main. Grâce à cette dévouement que j’ai compris que je n’ai pas tout perdu et de retrouver la confiance en moi pour rebâtir mon avenir.

« Tu as toujours une famille qui t’attend, qui s’est prête à t’écouter, t’aider  n’importe quand et quoi qu’il en soit tu deviens, elle t’aime toujours sans aucune condition. »


J’écris ce message pour tout ceux qui sont en train d’être dans la même situation et je vous conseil virement  d’en parler aussi tôt que possible à votre famille. Elle a droit de savoir la vérité et elle vous pardonnera! Car j’ai compris après 9 ans en France que l’Amour est plus fort que tout et avec l’amour nous pouvons surmonter les monuments difficiles et retrouver la paix en pardonnant.


Enfin, pour terminer ces petits mots, je voudrais remercier  au fons de mon cœur  « la famille » l’Institut du Fleuve pour ses accompagnements. Je me sens entouré, écouté, encouragé et surtout aimé.  Merci d’être là pour nous, les étudiants étrangers chaque fois perdus  et découragés.


Je voudrais remercier aussi l’Ambassade du Vietnam à Paris qui m’a permis d’obtenir mon passeport dans les meilleures conditions.



Minh[1]



[1] Prénom modifié

Related Articles